Femmes autochtones disparues ou assassinées

Elles étaient mères, filles, sœurs, tantes, ou nièces, toutes victimes d’un mal. Un mal dont on convient de l’existence, mais pas de la nature.

Les femmes autochtones sont trois fois plus à risque de violence que les autres Canadiennes et surreprésentées parmi les femmes disparues et assassinées au pays. En 2014, on apprend que leur nombre – 1 186 en 30 ans – dépasse les estimations précédentes, qui avoisinaient plutôt les 600.

De nombreuses voix ont longtemps réclamé une commission d’enquête nationale sur ce qu’elles considèrent être un phénomène sociologique, mais que le gouvernement Harper voyait plutôt comme des crimes, qu’une enquête publique ne résoudra pas.

Le 8 décembre 2015, ces voix auront finalement été entendues par le nouveau gouvernement libéral de Justin Trudeau, qui avait promis de tenir une commission d’enquête en campagne électorale. Le premier ministre a décidé de lancer une consultation auprès des familles et des proches des femmes autochtones avant de définir le mandat de la commission.

Les vidéos de cette collection présentent un aperçu de la situation et racontent les histoires des familles et des collectivités touchées par cette tragédie nationale.

Pour d’autres reportages et de plus amples informations, veuillez consulter le dossier de Radio-Canada portant sur les femmes autochtones disparues et assassinées.

Avertissement : Les reportages de cette collection contiennent des scènes qui pourraient heurter la sensibilité de certains spectateurs. Public averti seulement.

  • 2016
  • 15-17
  • 6 Titres

Inclus dans cette collection

Bulletin RDI Allégations de violence contre des femmes autochtones : pas d'enquête québécoise

Québec ne lancera pas sa propre enquête publique sur les allégations de violence contre des femmes autochtones. Les commentaires de Viviane Michel, présidente de l’organisme Femmes autochtones du Québec.
  • 2016
  • 00:05:15
  • 13-14
  • Ajouté le: 18 août 2016

Second regard Au nom des disparues Coups de coeur

En décembre dernier, Ottawa annonce la création d’une commission d’enquête sur les milliers de filles et de femmes autochtones assassinées ou portées disparues. Pour Sheila North Wilson, c’est l’aboutissement de plusieurs années d’efforts. Depuis son enfance, elle incarne les défis qui attendent les filles des réserves autochtones qui partent vers les grandes villes. Elle aurait très bien pu connaître le ...
  • 2016
  • 00:21:36
  • 13-14
  • Ajouté le: 25 avr. 2016

Enquête C. toujours difficile / Pakuashipi : à la recherche des enfants disparus

C. toujours difficile : Combat d’une femme déterminée, dont le conjoint a contracté le C. difficile. Enquête vous révèle comment nos hôpitaux peinent encore aujourd’hui à assurer certaines pratiques de bases. - - Pakuashipi, à la recherche des enfants disparus : Le problème des femmes et des enfants autochtones disparus qui défraie présentement les manchettes ne date pas d’hier. Enquête suit la trace de huit enfants de ...
  • 2015
  • 00:43:12
  • 13-14
  • Ajouté le: 13 nov. 2015

Le téléjournal Les représentants autochtones ravis de l'Enquête sur les femmes autochtones tuées ou disparues

Ils en parlent depuis plus de 16 ans, font des recherches depuis 11 ans et ont multiplié les requêtes d'aide auprès du gouvernement fédéral. Cette enquête nationale suscite beaucoup d'espoir, mais aussi une certaine méfiance chez les familles de femmes autochtones assassinées ou disparues.
  • 2016
  • 00:01:52
  • 13-14
  • Ajouté le: 4 août 2016

24|60 Revoir la Loi sur les Indiens?

Philippe Couillard veut que la Loi sur les Indiens soit revue. Est-ce la source du problème? Entrevue avec Renée Dupuis, vice-présidente de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec.
  • 2015
  • 00:09:09
  • 15-17
  • Ajouté le: 28 oct. 2015

Le téléjournal Une juge autochtone présidera l'Enquête sur les femmes autochtones tuées ou disparues

Une juge autochtone de la Colombie-Britannique présidera l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. La commission se donne plus de deux ans pour mieux comprendre les drames de milliers de familles au pays et émettre des recommandations.
  • 2016
  • 00:02:24
  • 13-14
  • Ajouté le: 4 août 2016