Kizôbak : portrait climatique

Grâce au dossier spécial d’ICI EXPLORA Kizôbak : portrait climatique, découvrez l’impact des changements climatiques sur les activités traditionnelles des Autochtones au Québec. Ces derniers sont particulièrement vulnérables au dérèglement climatique étant donné leur mode de vie étroitement lié à la nature. « Kizôbak » en langue abénaquise signifie « À la lumière du jour ».

Visitez le site web de l'émission

Épisodes

Kizôbak : portrait climatique S'armer face aux changements

Certaines communautés autochtones au Québec ont élaboré un Plan d’adaptation aux changements climatiques, afin de mieux faire face à ces changements et protéger leur culture. C’est le cas des communautés abénaquises Wôlinak et Odanak. Toutefois, le financement de la mise en œuvre des recommandations du plan peut parfois manquer à l’appel. Crédit photo : © ICI EXPLORA
  • 2015
  • 00:02:46
  • 13-14
  • Ajouté le: 26 fév. 2016

Kizôbak : portrait climatique Orignal en cavale

Les oncles de Joey Awashish lui rapportent des peaux d’orignaux pour son artisanat traditionnel. Il préfère travailler les peaux d’orignaux chassés l’hiver parce qu’elles sont plus belles, juste assez épaisses et dépourvues des taches noires de la peau d’été. Mais avec les hivers plus cléments, la chasse devient plus difficile, car les orignaux sont moins limités dans leurs déplacements quand ...
  • 2015
  • 00:03:21
  • 13-14
  • Ajouté le: 26 fév. 2016

Kizôbak : portrait climatique Les plantes à bout de souffle

Georgette Mestokosho ne peut plus faire les mêmes cueillettes que dans le passé, car les plantes sauvages médicinales semblent brûlées par le soleil. La sécheresse des sols pourrait aussi être en cause, selon Robert Siron, coordonnateur du programme Écosystèmes et biodiversité d’Ouranos, un regroupement de scientifiques dédiés à la recherche en climatologie et en adaptation aux changements climatiques au Québec. Crédit ...
  • 2015
  • 00:04:24
  • 13-14
  • Ajouté le: 26 fév. 2016

Kizôbak : portrait climatique Des crevettes pas faciles à suivre!

Ghislain Shaw a remarqué que la glace reste plus longtemps dans le golfe et l’estuaire du Saint-Laurent au printemps, ce qui bouleverse sa saison de pêche à la crevette nordique. Il fait un lien entre le couvert de glace et les habitudes changeantes de la crevette. Cependant, Denis Chabot, chercheur en écophysiologie à l’Institut Maurice-Lamontagne, un centre de recherche de ...
  • 2015
  • 00:03:58
  • 13-14
  • Ajouté le: 26 fév. 2016

Kizôbak : portrait climatique Un nouveau venu pas si bienvenu

Jimmy Papatie a observé l’apparition de l’Urubu à tête rouge sur le territoire de la Réserve faunique La Vérendrye. C’est probablement le réchauffement climatique qui l’aide à progresser vers le nord du Québec, indique Dominique Berteaux, professeur à l’Université du Québec à Rimouski et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biodiversité nordique. Comme l’alimentation de cet oiseau ...
  • 2015
  • 00:03:27
  • 13-14
  • Ajouté le: 26 fév. 2016

Kizôbak : portrait climatique Routine perturbée pour le castor

Le castor possède des vertus médicinales pour Norman Kistabish. Il guérit le physique, le mental et le spirituel. Le décalage des saisons affecte toutefois les habitudes du castor, donc la pratique traditionnelle de la trappe. Norman Kistabish, qui se déplace sur la glace pour trapper le castor, doit faire attention, car elle n’est plus toujours aussi solide qu’auparavant. Mais aussi ...
  • 2015
  • 00:03:48
  • 13-14
  • Ajouté le: 25 fév. 2016

Kizôbak : portrait climatique Tique d'hiver : pas de répit pour les orignaux

Travaillant depuis 15 ans dans le milieu faunique, Amélie Larouche constate que les orignaux chassés par les Malécites de Viger sont de plus en plus attaqués par la tique d’hiver. Ce parasite affecte aujourd’hui 100 % des orignaux du Bas-Saint-Laurent, comme l’explique la biologiste Isabelle Laurion, qui coordonne les travaux sur la tique d’hiver à l’échelle provinciale pour le ministère des ...
  • 2015
  • 00:03:47
  • 13-14
  • Ajouté le: 25 fév. 2016

Kizôbak : portrait climatique La côte s'érode, pas les efforts!

L’érosion côtière a un impact sur les activités traditionnelles et sur les sites patrimoniaux des Innus de Pessamit. Près de 50 % du littoral présente des signes d’érosion, ce qui est beaucoup, selon Stéphanie Friesinger, géographe pour le Laboratoire de dynamique et de gestion intégrée des zones côtières de l’Université du Québec à Rimouski. La communauté a déjà mené des initiatives ...
  • 2015
  • 00:03:42
  • 13-14
  • Ajouté le: 25 fév. 2016

Kizôbak : portrait climatique Nutineteu : personnifier le froid intense

C’est plus facile pour un chasseur de retrouver les pistes des animaux lorsqu’il y a beaucoup de neige. Il y en a toutefois moins qu’il y a 50 ans. Les aînés pouvaient autrefois prédire le temps qu’il ferait le lendemain. C’est rare qu’ils se trompaient, indique Joséphine Bacon. Aujourd’hui, même s’ils essaient, ils peuvent se tromper. Le climat a tellement ...
  • 2015
  • 00:03:52
  • 13-14
  • Ajouté le: 25 fév. 2016

Kizôbak : portrait climatique ​Matières premières menacées

Lucie Landry fabrique des objets d’artisanat avec des matériaux provenant de la nature, comme des pics de porcs-épics, des cornes, des os, des poils de caribou et du frêne. Elle s’inquiète pour la production future des paniers de frêne traditionnels aux Abénaquis, étant donné que ces arbres sont attaqués par l’agrile du frêne. La survie de cet insecte est favorisée ...
  • 2015
  • 00:02:46
  • 13-14
  • Ajouté le: 25 fév. 2016