• Bombes à retardement : une page embarrassante de l’histoire militaire canadienne

    VISIONNEZ MAINTENANT

    Véritables cobayes humains, 40 jeunes soldats canadiens sont envoyés au Nevada au printemps 1957. Ces jeunes hommes vont jouer à la guerre à moins de 1 000 mètres de bombes nucléaires quatre fois plus puissantes que celle d’Hiroshima. À leur retour, le décompte commence. Des hommes sont victimes des radiations et des enfants naissent avec des malformations… Bombes à retardement lève le voile sur cette page embarrassante de l’histoire militaire canadienne. Ce documentaire d’enquête nous fait d’abord revivre l’incroyable expérience des soldats avec des films d’archives inédits sur les tests nucléaires américains. Dans un véritable thriller, nous suivons ensuite les survivants qui tentent d’être entendus par Ottawa. Sous l’œil de la caméra, ces vétérans livrent le combat de leur vie.

  • Chanter plus fort que la mer

    VISIONNEZ MAINTENANT

    Située en bord de mer, Petite-Vallée est riche d’une matière première dont la cote est toujours à la hausse au Québec : la chanson. Dans le village, tout le monde chante. Et ce, depuis des lustres. Tout naturel qu’on a mis sur pied le Festival en chanson de Petite-Vallée, qui célébrait en 2002 son vingtième anniversaire.

    Chanter plus fort que la mer propose un voyage dans les racines de la musique québécoise. On plonge dans l’histoire de la famille LeBreux qui est à l’origine de l’essor musical de Petite-Vallée et de son festival.

    Depuis l’arrivée du violoneux Didier LeBreux au début du siècle, la musique s’est transmise de génération en génération. Malgré l’isolement et les drames de la vie, les LeBreux ont continué de chanter. Cette passion leur a fait surmonter les peines et s’est répandue dans tout le village.

    Aujourd’hui, le Festival en chanson de Petite-Vallée est un tremplin unique pour les jeunes auteurs, compositeurs et interprètes. On y a notamment découvert Daniel Boucher et Isabelle Boulay. Mais c’est aussi un lieu de formation et d’échanges. Dans le décor magnifique de la Gaspésie, Michel Rivard, Louise Forestier, Richard et Marie-Claire Séguin guident les artistes de demain. Autour des LeBreux, il s’est formé une véritable famille liée par la chanson.

    Chanter plus fort que la mer met à l’avant-plan ces Gaspésiens et Gaspésiennes qui ont su bâtir un événement porteur d’espoir. En transmettant leur amour de la musique et de la chanson, ils nous donnent envie de nous réapproprier l’acte de chanter au quotidien.