• L'avantage de la glace : une incursion dans l'univers du hockey chez les Inuits

    Le documentaire L’avantage de la glace nous transporte au Nunavik où le hockey fait maintenant partie de la vie de jeunes Inuits et de leurs familles. Le hockey leur permet de lutter contre la morosité et de surmonter d’autres difficultés. Produit par Radio-Canada Québec, ce documentaire remarquable rend compte des effets positifs du programme de développement des jeunes du Nunavik axé sur le hockey.

    Un documentaire inspirant et constructif

    Au Nunavik, les communautés cherchent tous les outils pour offrir un avenir positif à leurs jeunes. Il y a dix ans, l’ex-hockeyeur de la Ligue nationale de hockey, Joé Juneau, leur a offert une piste de solution : un programme de hockey structuré. Aujourd’hui, ils sont plus de 1 000 Inuits à avoir évolué au sein du programme. Joé Juneau constate que la pérennité de ce programme est assurée et passe maintenant par le leadership des jeunes.

    Une équipe de Radio-Canada Québec suit les différentes communautés au nord du 55e parallèle et dans la région de Québec. Le document nous fait vivre des moments riches en émotions et en réflexions. Il nous permet de suivre les jeunes, les entraîneurs et les parents dans leur cheminement vers l’engagement, la confiance et la fierté.

    L’avantage de la glace, c’est plus que du hockey!

    VISIONNER MAINTENANT | DOSSIER

  • Solar Impulse : la suite de l'aventure

    Le Solar Impulse, l’avion expérimental propulsé par l’énergie solaire, a complété son tour du monde en juillet dernier. 43 000 km à travers cinq continents et deux océans, soutenu par une équipe de plus de 100 personnes : ingénieurs, météorologues, contrôleurs aériens, logisticiens et communicateurs. Dans cet épisode, nous suivons les pilotes Bertrand Piccard et André Borschberg durant la dernière étape de leur aventure marquée par des imprévus et de nouveaux exploits. Après une longue pause à Hawaï pour des raisons techniques, le Solar Impulse poursuit sa route au-dessus du Pacifique, pour ensuite traverser les États-Unis, et se lancer à l’assaut de l’Atlantique. Puis, c’est le survol de la Méditerranée et de la Mer Rouge jusqu’au triomphe final : l’arrivée du Solar Impulse à Abu Dhabi.

    VISIONNER MAINTENANT

  • Scientifique de l’année 2016 de Radio-Canada : le biologiste Daniel Pauly, de l’Université de la Colombie-Britannique

    Le biologiste Daniel Pauly est nommé Scientifique de l’année de Radio-Canada 2016 « pour avoir dévoilé l’ampleur véritable de la surpêche dans les océans de la planète ». Décerné pour la première fois en 1987, le prix en est à sa 30e année d’existence.

    Un texte d’Alain Labelle

    Le scientifique de 70 ans est un spécialiste des ressources marines dont l’expertise est mondialement reconnue. Le Dr Pauly enseigne toujours à l’Institute for the Oceans and Fisheries de l’Université de la Colombie-Britannique. Il y dirige depuis 1999 un projet de recherche, Sea around us, consacré à l’étude des tendances des pêcheries dans le monde.

    Dans un article publié en janvier 2016 avec son collègue Dirk Zeller dans la revue Nature Communications, Daniel Pauly a montré que, depuis les années 1950, les prises de poisson déclarées par les pays à la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) sont très inférieures aux prises réelles.

    Par exemple, lors de l’année record de 1996, la FAO a rapporté des prises mondiales de 86 millions de tonnes, alors que les prises réelles s’élevaient à 130 millions de tonnes.

    Par contre, depuis ce sommet, la FAO parle d’une stagnation ou d’un léger déclin des prises. Daniel Pauly et son collègue constatent plutôt un déclin « marqué », les prises ayant diminué trois fois plus que ce que les pays ont déclaré à la FAO.

    Le travail d’une vie

    Celui qui a obtenu son doctorat en biologie marine en Allemagne, en 1979, a travaillé aux Philippines durant les années 1980, où il a participé à la création de la plus grande base de données sur la biodiversité marine du monde. Il est devenu professeur à l’Université de la Colombie-Britannique en 1994.

    Visionnez l’entrevue du Dr Pauly