La Revue de l'actualité Des conditions de tiers-monde au Canada

La Revue de l'actualité Des conditions de tiers-monde au Canada

La communauté autochtone d'Attawapiskat déclare l'état d'urgence à la fin du mois d'octobre 2011, confrontée à une pénurie de logements amenant plusieurs familles à vivre dans des abris de fortune, sans chauffage, électricité, ni eau courante. Le gouvernement conservateur au pouvoir décide de mettre la réserve sous tutelle; décision qui est rejetée par Theresa Spence, chef d’Attawapiskat, qui renvoie le représentant désigné par le gouvernement fédéral à son arrivée. Le chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Shawn Atleo, tout comme Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, soutiennent la chef d'Attawapiskat dans sa décision. Certains députés des partis conservateur, libéral et du NPD expriment eux aussi leur point de vue quant à la situation d’urgence à Attawapiskat et à la décision de mise sous tutelle de la réserve.

  • 2012
  • 00:15:54
  • 13-14
  • Ajouté le: 14 oct. 2014
Désolé, l’accès au contenu du portail Curio.ca est réservé aux abonnés. Vous pouvez vérifier si votre école ou votre institution est abonnée à Curio.ca en consultant la page Abonnés de Curio.ca.