Découverte L'homme de Kennewick

Découverte L'homme de Kennewick

Durant la dernière ère glacière, il y avait tellement d’eau emprisonnée dans les glaciers que le niveau de la mer était beaucoup plus bas qu’aujourd’hui. À cette époque, un pont terrestre est apparu entre la Sibérie et l’Alaska, c’est ce qui aurait permis a de petits groupes d’Asiatiques de venir peupler pour la première fois l’Amérique; ils seraient les ancêtres des autochtones d’aujourd’hui. Ce scénario est accepté par la plupart des experts depuis des années. Mais des découvertes récentes suggèrent que d’autres groupes humains, venus d’Europe, de Polynésie, ou même du Japon, auraient pu contribuer aussi à ces premières vagues de peuplement de l’Amérique. Un ancien squelette retrouvé par hasard aux États-Unis, l’homme de Kennewick, a récemment ravivé les débats à ce sujet. Même si son crâne ressemble un peu à ceux des populations Ainu et polynésiennes, la vérité c’est que l’homme de Kennewick ne ressemble de près à aucun peuple moderne. Les scientifiques ne s’entendent pas sur son origine. Mais pour l’instant, il est toujours entreposé sous clé par les autorités fédérales, dans le musée Burke à Seattle, en attendant qu’un jour le gouvernement, les chercheurs, les autochtones et les tribunaux décident de son sort. Reportage du 27 février 2000.

  • 2000
  • 00:12:59
  • 13-14
  • Ajouté le: 16 août 2017
Désolé, l’accès au contenu du portail Curio.ca est réservé aux abonnés. Vous pouvez vérifier si votre école ou votre institution est abonnée à Curio.ca en consultant la page Abonnés de Curio.ca.