Kizôbak : portrait climatique La côte s'érode, pas les efforts!

Kizôbak : portrait climatique La côte s'érode, pas les efforts!

L’érosion côtière a un impact sur les activités traditionnelles et sur les sites patrimoniaux des Innus de Pessamit. Près de 50 % du littoral présente des signes d’érosion, ce qui est beaucoup, selon Stéphanie Friesinger, géographe pour le Laboratoire de dynamique et de gestion intégrée des zones côtières de l’Université du Québec à Rimouski. La communauté a déjà mené des initiatives pour constater la gravité de la situation et pour protéger la côte, mais il ne faut pas s’arrêter là, comme le rappelle Sylvie Vollant. Crédit photo : © ICI EXPLORA

  • 2015
  • 00:03:42
  • 13-14
  • Ajouté le: 25 fév. 2016
Désolé, l’accès au contenu du portail Curio.ca est réservé aux abonnés. Vous pouvez vérifier si votre école ou votre institution est abonnée à Curio.ca en consultant la page Abonnés de Curio.ca.