La Révolution tranquille, 50 ans après La montée du nationalisme

Un parti indépendantiste, le Rassemblement pour l’indépendance nationale (RIN), voit le jour. Un groupe terroriste, le Front de libération du Québec (FLQ), pose des bombes et menace des hommes politiques. La visite de la reine Élisabeth II à Québec, en 1964, provoque une émeute. Les tensions entre le Canada français et le Canada anglais s’accentuent. Le premier ministre du Canada, Lester B. Pearson, crée la Commission Laurendeau-Dunton sur le bilinguisme et le biculturalisme. Pearson recrute dans son gouvernement trois personnalités québécoises : Jean Marchand, Pierre Trudeau et Gérard Pelletier. Les libéraux de Jean Lesage perdent l’élection de 1966. René Lévesque quitte le Parti libéral. Il fonde le Mouvement souveraineté-association (MSA) puis le Parti québécois.

  • 2009
  • 00:51:00
  • 9-12
  • Ajouté le: 8 sep. 2014