Kizôbak : portrait climatique Les plantes à bout de souffle

Kizôbak : portrait climatique Les plantes à bout de souffle

Georgette Mestokosho ne peut plus faire les mêmes cueillettes que dans le passé, car les plantes sauvages médicinales semblent brûlées par le soleil. La sécheresse des sols pourrait aussi être en cause, selon Robert Siron, coordonnateur du programme Écosystèmes et biodiversité d’Ouranos, un regroupement de scientifiques dédiés à la recherche en climatologie et en adaptation aux changements climatiques au Québec. Crédit photo : © ICI EXPLORA

  • 2015
  • 00:04:24
  • 13-14
  • Ajouté le: 26 fév. 2016
Les abonnés de Curio.ca peuvent accéder aux contenus à l'extérieur de leur institution. Vous devez récupérer votre code d'accès et créer un compte utilisateur.

Partez à la découverte de la version améliorée de Curio!

Découvrez dès maintenant

Cette version ne sera plus disponible en juillet 2022. En savoir plus.