Kizôbak : portrait climatique Orignal en cavale

Les oncles de Joey Awashish lui rapportent des peaux d’orignaux pour son artisanat traditionnel. Il préfère travailler les peaux d’orignaux chassés l’hiver parce qu’elles sont plus belles, juste assez épaisses et dépourvues des taches noires de la peau d’été. Mais avec les hivers plus cléments, la chasse devient plus difficile, car les orignaux sont moins limités dans leurs déplacements quand il y a moins de neige. Crédit photo : © Joey Awashish

  • 2015
  • 00:03:21
  • 13-14
  • Ajouté le: 26 fév. 2016
Désolé, l’accès au contenu du portail Curio.ca est réservé aux abonnés. Vous pouvez vérifier si votre école ou votre institution est abonnée à Curio.ca en consultant la page Abonnés de Curio.ca.