Filtres
Guerre mondiale, 1914-1918 -- Récits personnels canadiens  

Le téléjournal Fleurs d’armes, une exposition pour commémorer le centenaire de l’Armistice

Un père, parti sur le front lors de la Première Guerre mondiale, envoie des fleurs séchées à sa toute petite fille pour qu’elle ne l’oublie pas. Voilà ce que raconte l’exposition Fleurs d’armes, une façon originale et émouvante de commémorer le centenaire de l’Armistice qui a mis fin au premier conflit mondial en 1918. Reportage du 8 novembre 2018.
  • 2018
  • 00:02:39
  • 9-12
  • Ajouté le: 9 nov. 2018

Québec s'en-va-t'en guerre L'héritage

Sur 600 000 hommes, le Corps expéditionnaire canadien compte 60 661 hommes morts au combat. Beaucoup d’autres, à leur retour au pays, sont diminués physiquement ou psychologiquement. Selon les chiffres disponibles, 35 000 Canadiens français ont grossi les rangs durant la Grande Guerre. Pour les Québécois francophones, le 22e bataillon, l’unité spécifiquement francophone, enrôla à lui seul 5 600 Canadiens ...
  • 2015
  • 00:22:06
  • 13-14
  • Ajouté le: 9 mai 2018

Québec s'en-va-t'en guerre L'effort de guerre

La Première Guerre fait rage dans le vieux continent, mais les échos n’en sont pas moins puissants ici à Québec. Sur le « homefront », la population, tant civile que militaire, se mobilise pour appuyer l’effort des troupes canadiennes. Alors que plusieurs soldats perdent la vie sur les champs de bataille, d’autres rentrent au pays éclopés et diminués. Les vétérans ...
  • 2015
  • 00:22:06
  • 13-14
  • Ajouté le: 9 mai 2018

Québec s'en-va-t'en guerre Le champ de bataille

Partis du port de Québec, 31 navires de gros tonnage partent à tour de rôle et filent sur le fleuve en direction de Gaspé pour ensuite transporter vers l’Angleterre plus de 30 000 hommes et femmes qui sans le savoir écrivent une grande page de l’armée canadienne naissante. Parmi eux, nous retrouvons certains des personnages historiques du premier épisode ainsi ...
  • 2015
  • 00:22:06
  • 13-14
  • Ajouté le: 9 mai 2018

Québec s'en-va-t'en guerre Le recrutement

Août 1914 : La guerre est déclarée par l’Empire britannique entraînant le Canada dans sa foulée. La base Valcartier est aussitôt mise en place là où se trouvait un petit village sans histoire. Il y a beaucoup à faire : terminer le camp, compléter les formalités d’enrôlement des recrues, faire passer les examens médicaux et les vaccins contre la variole ...
  • 2015
  • 00:22:06
  • 13-14
  • Ajouté le: 9 mai 2018

14-18 : La Grande Guerre des Canadiens La fin de la guerre

À partir de 1918, la grippe espagnole fait 50 millions de victimes dans le monde, dont 14 000 au Québec. Des témoins racontent comment ils ont perdu des membres de leur famille en raison de cette épidémie. La 11e heure du 11e jour du 11e mois de 1918 marque la fin de la Grande Guerre. Cent ans après le début ...
  • 2014
  • 00:53:14
  • 15-17
  • Ajouté le: 29 juil. 2014

14-18 : La Grande Guerre des Canadiens La crise de la conscription

À l’été 1917, le premier ministre canadien, Robert Borden, dépose une loi sur la conscription. En automne, le Canada remporte la victoire à Passchendaele, en Belgique, mais perd près de 3 000 soldats. Borden donne le droit de vote aux soldats et se fait réélire en décembre 1917. En avril 1918, des émeutes contre l’enrôlement obligatoire éclatent à Québec. Le ...
  • 2014
  • 00:53:15
  • 13-14
  • Ajouté le: 28 mai 2014

14-18 : La Grande Guerre des Canadiens La vie au Canada

À Montréal, environ 35 000 femmes sont employées dans des usines de guerre. D'autres sont caissières ou conduisent des tramways ou encore, comme Blanche Bessette, sont marraines de guerre. En 1918, les Canadiennes obtiennent le droit de vote au fédéral. Dès 1914, les Canadiens d’origines allemande et austro-hongroise sont envoyés dans des camps d’internement, comme celui de Spirit Lake, en ...
  • 2014
  • 00:53:14
  • 13-14
  • Ajouté le: 28 mai 2014

14-18 : La Grande Guerre des Canadiens Dans les tranchées

Les soldats canadiens campés dans les tranchées vivent avec les poux, les rats, la boue et le froid. Le 15 septembre 1916, le 22e Bataillon s’empare du village de Courcelette, et les Canadiens français sont enfin reconnus. Pendant ce temps, Blanche Lavallée, une infirmière de Montréal, travaille dans un des deux hôpitaux canadiens-français en banlieue de Paris. En 1916, elle ...
  • 2014
  • 00:53:15
  • 13-14
  • Ajouté le: 28 mai 2014

14-18 : La Grande Guerre des Canadiens Le baptême du feu

Le 4 août 1914, le Canada entre en guerre aux côtés des Britanniques contre l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie. Partout au pays, des hommes et des femmes s’enrôlent, pour défendre leur patrie d’origine, par esprit d’aventure, par sens du devoir ou encore pour l’expérience, comme le révèlent les histoires de Richard Steacie, de Blanche Lavallée, d’Arthur Giguère ou d’Erol Lizotte. Le 20 ...
  • 2014
  • 00:53:15
  • 13-14
  • Ajouté le: 28 mai 2014