Filtres
Langues menacées -- Canada  

Découverte Défense et illustration de l’inuktitut

Les Inuits du futur Nunavut et ceux du Nunavik, au Québec, parlent une langue, l’inuktitut. La langue est aussi parlée en Alaska et au Groenland. Les Inuits enseignent la langue jusqu’en 3e année au primaire alors qu’elle s’enseigne jusqu’au secondaire, au Groenland. L’anglais menace la langue. Description de cette langue et de son écriture, une écriture inventée par des missionnaires ...
  • 1998
  • 00:08:36
  • 13-14
  • Ajouté le: 5 juin 2019

RDI junior ​Survie des langues autochtones au Canada

Au Canada, sur 170 langues autochtones parlées au début de la colonisation, il n’en reste que 50. De ce nombre, il y en a seulement trois dont la survie est assurée. Pour freiner cette extinction, les représentants des Premières Nations, réunis ces jours-ci à Saint-Sauveur, demandent au gouvernement de les aider à préserver leur langue, un élément essentiel de leur ...
  • 2004
  • 00:01:05
  • 9-12
  • Ajouté le: 13 mai 2019

RDI matin ​Comment protéger les langues autochtones au Canada

Si rien n’est fait pour endiguer la baisse des locuteurs, l’UNESCO prévient que la moitié des 6000 langues connues sur la planète auront disparu d’ici la fin du siècle. Afin de sensibiliser les populations sur les « risques critiques » qui touchent ces langues, l’Assemblée générale des Nations unies a proclamé 2019 Année internationale des langues autochtones. Avec 70 langues ...
  • 2019
  • 00:06:42
  • 13-14
  • Ajouté le: 13 mai 2019

Le téléjournal Un projet de loi historique sur les langues autochtones

Après être passé entre les mains du Sénat, le projet de loi sur les langues autochtones devra maintenant recevoir l’approbation de la Chambre des communes. Vincent Collette, chargé de cours en linguistique à l’Université des Premières Nations de Regina, salue cette importante étape, mais demeure prudent. Est-ce que cette loi sera suffisante pour sauver les dizaines de langues autochtones menacées ...
  • 2019
  • 00:03:16
  • 13-14
  • Ajouté le: 13 mai 2019

Le téléjournal ​​Bilinguisme dans les Territoires du Nord-Ouest

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest retarde de 3 ans la mise en application du bilinguisme officiel. On veut protéger les langues autochtones avant de protéger le français. Réaction de l’Association franco-ténoise. Reportage du 22 juin 1986.
  • 1986
  • 00:02:11
  • 13-14
  • Ajouté le: 13 mai 2019

Le téléjournal ​Langues autochtones au Manitoba et au Saskatchewan

Les autochtones du Manitoba et du Saskatchewan font des efforts particuliers pour conserver la langue de leurs ancêtres. Présentation de divers projets visant à ralentir leur disparition. Regard sur le taux d’assimilation très élevé. Reportage du 9 mai 1991.
  • 1991
  • 00:03:10
  • 13-14
  • Ajouté le: 13 mai 2019

Enjeux ​Langues autochtones en péril

La plupart des langues autochtones du Canada sont sur le point de disparaître. Affaiblies par les politiques d’assimilation, ces langues font maintenant face à l’assaut de la culture anglophone. Une équipe d’Enjeux s’est rendue dans une communauté Nisga’a du nord de la Colombie-Britannique qui lutte pour sauver sa langue. Reportage du 15 novembre 2005.
  • 2005
  • 00:20:22
  • 13-14
  • Ajouté le: 29 avr. 2019

C'est ça la vie ​Le métchif, une langue à protéger

Il existe au Canada une langue parlée unique au monde. Elle s’est développée au 18e siècle dans les Prairies canadiennes à partir du français et des langues autochtones, surtout le cri. Les métis du Manitoba la parle encore. Normand Fleury, conteur en métchif, parle de ses origines, et en studio, réaction de Gabriel Dufault, président de l'Union nationale métisse Saint-Joseph ...
  • 2008
  • 00:09:05
  • 13-14
  • Ajouté le: 26 avr. 2019

CBC | Radio-Canada (Fr) ​Des langues autochtones en voie de disparition

Les langues autochtones en général sont en péril au Canada. Excepté l’inuktitut, elles sont de moins en moins parlées et disparaissent au même rythme que les aînés. C’est un véritable drame, selon l’Assemblée des Premières Nations, qui réclame pour ces langues un véritable statut, une reconnaissance officielle, au même titre que le français et l’anglais. Reportage du 15 janvier 2011.
  • 2011
  • 00:04:44
  • 13-14
  • Ajouté le: 26 avr. 2019

Le téléjournal Le gigantesque défi de préserver les langues autochtones

On compte au pays plus d’une soixantaine de langues autochtones. Plusieurs d’entre elles sont sérieusement menacées. Certaines ne comptent qu’une poignée de locuteurs. Portrait de la situation tantôt inquiétante, tantôt encourageante au Yukon. Une chose frappe dans la classe de langue autochtone de l’école primaire Selkirk, à Whitehorse. Même les enfants non autochtones apprennent le tutchone du Sud, une des ...
  • 2017
  • 00:04:42
  • 13-14
  • Ajouté le: 19 fév. 2019

Le téléjournal Des Acadiens et des Autochtones apprennent le micmac ensemble

Le micmac est menacé de disparition au pays, comme d’autres langues autochtones, mais des Acadiens et des Micmacs l’apprennent ensemble à Richibucto, au Nouveau-Brunswick. Le centre multifonctionnel l’Ancre offre ces cours aux Acadiens et aux Autochtones de la région. L’Acadien Samuel Gallant s’est inscrit pour des raisons d’inclusion. « J’ai choisi de suivre ces cours-là parce que je trouve qu’on ...
  • 2018
  • 00:02:11
  • 13-14
  • Ajouté le: 15 fév. 2019

Le téléjournal Comment contrer la disparition des langues autochtones?

L’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé 2019 Année internationale des langues autochtones. Le Canada compte 70 langues autochtones dont plus des deux tiers sont aujourd’hui considérés comme étant menacées. Comment contrer leur disparition? On en discute avec Karine Gentelet, professeure au Département des sciences sociales de l’Université du Québec en Outaouais. Entrevue du 7 janvier 2019.
  • 2019
  • 00:04:01
  • 13-14
  • Ajouté le: 15 fév. 2019

Le téléjournal Défendre les langues autochtones du Canada

Levi Oakes, 94 ans, a joué un rôle important pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il traduisait des textes en langue mohawk pour éviter que ceux-ci ne soient compris par l’ennemi. Aujourd’hui, Oakes fait partie des derniers locuteurs de sa langue. Ottawa compte agir pour préserver ces dialectes en déclin. Reportage du 30 janvier 2019.
  • 2019
  • 00:03:08
  • 13-14
  • Ajouté le: 11 fév. 2019