Filtres
Professeurs d'anglais -- Québec (Province)  

Enjeux La génération « Yes, no, toaster »

La plupart des jeunes Québécois savent à peine comprendre et parler l’anglais à la fin du secondaire. Ils ont pourtant étudié l’anglais pendant neuf ans. Comment expliquer cela? Une équipe d’Enjeux s’est rendue dans plusieurs écoles du Québec pour constater que l’enseignement de l’anglais souffre de plusieurs maux. Témoignages d'élèves du primaire, secondaire et universitaire.
  • 2006
  • 00:30:23
  • 13-14
  • Ajouté le: 14 juin 2013