Enquête Commotions : jeunes cerveaux en péril

Enquête Commotions : jeunes cerveaux en péril

Depuis dix ans, on est passé d’une centaine à 400 équipes de football dans les écoles du Québec. On estime que 20 pour cent des jeunes joueurs font une commotion cérébrale chaque saison, mais que la plupart d’entre elles ne sont pas diagnostiquées. Beaucoup d’écoles ne sont pas outillées pour gérer les commotions cérébrales de façon sécuritaire. La réglementation de Football Québec en matière de sécurité est minimale. Pendant qu’aux États-Unis, des experts réclament qu’on interdise le football chez les moins de 14 ans, Football Québec songe à l’introduire dans les écoles primaires. Notre enquête sur les terrains de football démontre que le cerveau de nombreux jeunes est en danger à cause de l’ignorance de ceux qui sont censés les protéger. Émission du 30 janvier 2014.

  • 2014
  • 00:43:12
  • 13-14
  • Ajouté le: 13 mars 2014
Les abonnés de Curio.ca peuvent accéder aux contenus à l'extérieur de leur institution. Vous devez récupérer votre code d'accès et créer un compte utilisateur.

La nouvelle version de Curio est disponible !

Accédez à cette page via la nouvelle version et découvrez une toute nouvelle expérience.

Essayez la nouvelle version