La face cachée d'Istanbul La chute de Constantinople

La face cachée d'Istanbul La chute de Constantinople

Aujourd’hui, on l’appelle la forteresse de Roumélie, ce qui signifie « la forteresse des Romains », parce qu’à l’époque, Mehmet II était venu la construire en terre romaine. Mais son nom d’origine était Bogaz Kesim, « la forteresse qui coupe le détroit ». Comme le mot turc « bogaz » signifie aussi « gorge », la forteresse était en réalité destinée à couper la gorge du Bosphore et donc des habitants de Constantinople. La tour principale de la forteresse est idéalement située. Elle sert de poste de commandement à Mehmet II.

  • 2018
  • 00:05:52
  • 13-14
  • Ajouté le: 17 sep. 2019
Désolé, l’accès au contenu du portail Curio.ca est réservé aux abonnés. Vous pouvez vérifier si votre école ou votre institution est abonnée à Curio.ca en consultant la page Abonnés de Curio.ca.