Tout le monde en parlait L'aventure de la baie James

Tout le monde en parlait L'aventure de la baie James

En avril 1971, le premier ministre Robert Bourassa présente son projet du siècle : transformer l’eau des rivières de la baie James en électricité. Les Cris apprennent que leur territoire sera en partie inondé. Non seulement ils n’avaient pas été consultés par le gouvernement ni Hydro-Québec, mais ils n’avaient même pas été informés des travaux d’envergure qui permettraient aux Québécois de produire aujourd’hui la moitié de leur hydroélectricité à partir de leur territoire. Les Cris s’opposent au projet et obtiennent provisoirement l’arrêt des travaux devant le juge Malouf, ce qui a finalement conduit toutes les parties à signer, en 1975, le premier traité moderne avec les Autochtones : la Convention de la baie James et du Nord québécois. Un traité qui reconnaît des droits territoriaux aux Cris et aux Inuits, leur participation dans les projets hydroélectriques et des indemnités de l’ordre du milliard de dollars. Nos relations avec les Autochtones ont été à jamais changées... tout comme le paysage de la baie James.

  • 2006
  • 00:23:16
  • 13-14
  • Ajouté le: 24 avr. 2014
Désolé, l’accès au contenu du portail Curio.ca est réservé aux abonnés. Vous pouvez vérifier si votre école ou votre institution est abonnée à Curio.ca en consultant la page Abonnés de Curio.ca.