Second regard Le choix d'une fin de vie / La grande noirceur

Second regard Le choix d'une fin de vie / La grande noirceur

Le choix d'une fin de vie : Le 5 juin dernier, l’Assemblée Nationale votait par une forte majorité (94 voix contre 22) une loi qui va transformer les soins de fin de vie au Québec. Dès décembre 2015, les patients qui le demandent pourront obtenir une aide médicale à mourir. Plusieurs médecins et citoyens demeurent opposés au principe de provoquer la mort en toute fin de vie. La Maison Michel-Sarrazin à Québec, le premier centre privé francophone en soins palliatifs au Québec, refusera d’offrir l’aide à mourir en ses murs. Nous sommes allés rencontrer ses dirigeants, et aussi ses patients, afin de mieux comprendre comment ils perçoivent cette nouvelle donne dans le paysage des soins de fin de vie - - La grande noirceur : Pour certains, c’est une chose du passé. Pour d’autres, c’est de la pure fabulation. Pour Philippe Girard, c’est le titre de sa plus récente bande dessinée. Une BD qui nous plonge au cœur du Québec des années 30 avec l’omniprésence du clergé et la peur des immigrants. Un Québec qui nous semble méconnaissable.

  • 2015
  • 00:21:36
  • 13-14
  • Ajouté le: 2 fév. 2015
Désolé, l’accès au contenu du portail Curio.ca est réservé aux abonnés. Vous pouvez vérifier si votre école ou votre institution est abonnée à Curio.ca en consultant la page Abonnés de Curio.ca.