L'actualité en revue Le pipeline qui divise le Canada

L'actualité en revue Le pipeline qui divise le Canada

Dans le but d’acheminer 1 million de barils de pétrole par jour de l’Alberta vers le Nouveau-Brunswick, la compagnie TransCanada propose d’aménager un pipeline de près de 5 000 km. Ce pétrole sera raffiné au Canada, mais une partie sera aussi exportée. Des questions sont posées, touchant par exemple les communautés autochtones. Des chefs de celles-ci reprochent à TransCanada de vouloir acheter la paix, plutôt que de veiller au bien-être des gens. Des autorités politiques municipales québécoises se questionnent aussi. On interpelle la compagnie notamment sur la sécurité du projet, des gaz à effet de serre qui seront émis, du tracé choisi et des réelles retombées économiques envisagées. Quant à eux, les représentants des provinces de l’Ouest et du Nouveau-Brunswick reprochent aux opposants de mal considérer tout l’apport possible du projet de TransCanada à l’économie canadienne. Enfin, le premier ministre Justin Trudeau tente de calmer le jeu en rappelant que l’économie ne peut plus se développer sans une inclusion du respect de l’environnement. Une voie pacifique dans le climat de division actuelle.

  • 2016
  • 00:11:56
  • 13-14
  • Ajouté le: 18 mars 2016
Désolé, l’accès au contenu du portail Curio.ca est réservé aux abonnés. Vous pouvez vérifier si votre école ou votre institution est abonnée à Curio.ca en consultant la page Abonnés de Curio.ca.