La semaine verte Les forêts boréales

La semaine verte Les forêts boréales

Le récent film L’erreur boréale du poète Richard Desjardins a eu un effet-choc avec sa vison apocalyptique de l’exploitation forestière au Québec. Les uns crient au scandale, les autres, à la malhonnêteté journalistique. Un fait demeure cependant : on n’a jamais tant coupé d’arbres au Québec. Est-ce de la surexploitation? La forêt boréale, c’est la forêt des régions tempérées et elle ceinture tout l’hémisphère nord. Six professionnels ont répondu à la question à savoir si on coupe trop et si on coupe mal la forêt au Québec. Pour les uns, on coupe ce que la forêt produit alors que pour d’autres on coupe trop. À chaque forêt se trouve associée une faune particulière. Avec l’accélération des coupes, un type d’habitat disparaît, ce qui amènera la disparition de certains groupes d’espèces. Enfin, plusieurs croient que l’on devrait apporter des changements dans les règles de l’art de la foresterie. Nous saurons dans 50 ans si nous avons trop et mal coupé la forêt boréale. Reportage du 20 juin 1999.

  • 1999
  • 00:27:49
  • 13-14
  • Ajouté le: 22 avr. 2014
Les abonnés de Curio.ca peuvent accéder aux contenus à l'extérieur de leur institution. Vous devez récupérer votre code d'accès et créer un compte utilisateur.

Partez à la découverte de la version améliorée de Curio!

Découvrez dès maintenant

Cette version ne sera plus disponible en juillet 2022. En savoir plus.