Première page Madeleine Parent : au nom des ouvriers

Première page Madeleine Parent : au nom des ouvriers

Aux côtés de la militante Léa Roback, inspiratrice et amie, Madeleine Parent fait figure de pionnière du syndicalisme ouvrier au Québec. Sa lutte acharnée à partir des années 1940 pour la syndicalisation dans le domaine du textile, alors le plus important secteur manufacturier au Québec, fait partie des moments forts de l’histoire syndicale de la province. En juillet 1978, elle accorde cette entrevue à Armande Saint-Jean dans le cadre de l’émission Première page. Quelques mois plus tôt, elle avait perdu son mari et allié de tous les combats, lui aussi syndicaliste, Kent Rowley. Madeleine Parent raconte comment elle en est venue à défendre les droits des travailleurs du textile. Elle parle de son action syndicale sous le régime de Maurice Duplessis et de son combat pour l’indépendance des syndicats canadiens. Elle donne son opinion sur les lois du travail en vigueur à la fin des années 1970, ainsi que sur l’indépendance du Québec. Reportage du 4 juillet 1978.

  • 1978
  • 00:27:19
  • 15-17
  • Ajouté le: 2 déc. 2020
Les abonnés de Curio.ca peuvent accéder aux contenus à l'extérieur de leur institution. Vous devez récupérer votre code d'accès et créer un compte utilisateur.

La nouvelle version de Curio est disponible !

Accédez à cette page via la nouvelle version et découvrez une toute nouvelle expérience.

Essayez la nouvelle version