Tout le monde en parlait Saint-Jean-Vianney, village englouti

Tout le monde en parlait Saint-Jean-Vianney, village englouti

Dans la soirée du 4 mai 1971, les habitants de Saint-Jean-Vianney, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, suivent, comme partout ailleurs au Québec, le premier match de la série finale de la Coupe Stanley, opposant les Canadiens aux Blackhawks de Chicago. Ils ne verront jamais la fin du match. Au cours de la nuit, un gigantesque glissement de terrain emporte une partie du village. Il s’agit de l’un des glissements de terrain les plus dévastateurs survenus en Amérique. En quelques heures, un gouffre d’une superficie comparable à 64 terrains de football se crée pour engloutir 42 maisons. Trente et une personnes perdent la vie. Quatorze corps ne seront jamais retrouvés. Un mois plus tard, alors qu’une partie de la population évacue spontanément les lieux, et devant les dommages considérables aux infrastructures, le gouvernement du Québec décrète la fermeture définitive du village.

  • 2011
  • 00:22:37
  • 13-14
  • Ajouté le: 14 juin 2013
Désolé, l’accès au contenu du portail Curio.ca est réservé aux abonnés. Vous pouvez vérifier si votre école ou votre institution est abonnée à Curio.ca en consultant la page Abonnés de Curio.ca.