Enjeux Soins intensifs : sur la corde raide

Enjeux Soins intensifs : sur la corde raide

Tout comme les urgences, les unités de soins intensifs de nos hôpitaux débordent. Faute de place, il faut refuser des gens gravement malades. Selon les intensivistes que nous avons rencontrés, de 10 à 20 % des patients ne réussissent pas à être admis aux soins intensifs, même si leur condition le requiert. Un problème commun à la plupart des hôpitaux québécois. La pénurie d’infirmières est grandement responsable de la crise aux soins intensifs. Il arrive parfois que des gens meurent. Des décès qui auraient pu être évités selon les témoignages que nous avons recueillis. Trois hôpitaux ont accepté de nous ouvrir leurs portes: l’hôpital général juif, l’hôpital Charles LeMoyne et l’hôpital du Sacré-Cœur. 

  • 2007
  • 00:22:31
  • 15-17
  • Ajouté le: 19 mars 2014
Les abonnés de Curio.ca peuvent accéder aux contenus à l'extérieur de leur institution. Vous devez récupérer votre code d'accès et créer un compte utilisateur.

Partez à la découverte de la version améliorée de Curio!

Découvrez dès maintenant

Cette version ne sera plus disponible en juillet 2022. En savoir plus.