Le téléjournal Un apprenti policier au service de sa communauté autochtone

Le téléjournal Un apprenti policier au service de sa communauté autochtone

Devenir policier pour améliorer les relations entre les services de police et les communautés autochtones, c’est ce qui motive les 22 étudiants en techniques policières Premières Nations du Collège d’Alma. Parmi eux, il y a Billy Moushoom, originaire de Lac-Simon en Abitibi-Témiscamingue. La décision de quitter sa communauté, située à près de 700 kilomètres de son lieu d’études, a été difficile à prendre. Une amie, qui a suivi le cours, l’a encouragé. Billy Moushoom souhaite améliorer la communication entre les policiers et les membres de sa communauté et il n’est pas le seul. « On a des élèves de partout, de toutes les communautés. Je pense que ce qui les anime au départ, c’est le désir d’aider leur communauté, le désir d’être des agents de changement dans leur communauté [. . .] », précise Mélanie Lavoie qui est criminologue et professeure au Collège d’Alma. Reportage du 9 mai 2018.

  • 2018
  • 00:02:23
  • 13-14
  • Ajouté le: 24 mai 2018
Désolé, l’accès au contenu du portail Curio.ca est réservé aux abonnés. Vous pouvez vérifier si votre école ou votre institution est abonnée à Curio.ca en consultant la page Abonnés de Curio.ca.