24/60 Val-d'Or : l'observatrice conclut à une enquête impartiale mais insuffisante

24/60 Val-d'Or : l'observatrice conclut à une enquête impartiale mais insuffisante

Fannie Lafontaine, observatrice civile indépendante désignée par Québec, conclut à l’intégrité et à l’impartialité du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) dans ses évaluations de l’enquête sur des allégations d’agressions sexuelles commises par des policiers de la Sûreté du Québec (SQ) contre des femmes autochtones. Dans son rapport, Mme Lafontaine écrit que, « malgré quelques bémols à certains égards », l’enquête du SPVM « a été menée selon les plus hauts standards, sans complaisance à l’égard des policiers impliqués, dans le plein respect des droits des victimes et en tenant compte de la nature sexuelle de certaines allégations et du contexte autochtone ». L’observatrice civile indépendante note cependant que « l’enquête du SPVM ne peut être qu’un élément de réponse à une profonde crise sociale marquée par des enjeux plus collectifs et plus systémiques ». Elle ajoute qu’« en situation de crise, une enquête criminelle est nécessaire, mais elle est insuffisante ». Mme Lafontaine observe que « les événements de Val-d’Or et d’ailleurs mettent à l’avant-plan la question de pratiques policières discriminatoires et plus particulièrement celle de l’existence d’un racisme systémique au sein des forces de l’ordre à l’égard des Autochtones ».

  • 2016
  • 00:08:03
  • 13-14
  • Ajouté le: 18 nov. 2016
Désolé, l’accès au contenu du portail Curio.ca est réservé aux abonnés. Vous pouvez vérifier si votre école ou votre institution est abonnée à Curio.ca en consultant la page Abonnés de Curio.ca.